Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Thérapies

Thérapies complémentaires

Beaucoup de patients craignent les effets secondaires provoqués par les médicaments cités ci-dessus. Les nombreuses substances chimiques provoquent en outre un grand état de fatigue. Pour ces deux raisons, certains patients atteints d’une MICI ont recours à des thérapies complémentaires. En voici une brève liste ci-après. Il faut garder à l’esprit que ces thérapies sont utilisées à titre complémentaire et qu’elles ne peuvent en aucun cas remplacer les thérapies conventionnelles.

Phytothérapie: les thérapies végétales à base de plantain psyllium ou de safran ont fait leurs preuves chez les patients atteints d’une MICI. L’efficacité de l’encens ou des myrtilles est actuellement étudiée.

Thérapies par le mouvement: le yoga, le qi gong et la méthode Feldenkrais peuvent favoriser la détente, la mobilité et la perception de son corps.

Homéopathie: il n’existe pas à l’heure actuelle d’étude clinique pour les MICI.

Médecine chinoise traditionnelle: en cas d’activité de la maladie légère à intermédiaire, un traitement parallèle à base d’acupuncture peut apporter un soutien. Toutefois, en règle générale, la médecine chinoise n’est pas en mesure d’estimer de manière exacte les symptômes propres à une MICI, ce qui peut conduire à des traitements insatisfaisants.